Le forum des Francs-tireurs de Lordaeron

L'ordre des Francs-tireurs de Lordaeron, milice dédiée à combattre pour la sécurité des siens (Guilde roleplay sur le serveur Kirin tor)
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le fagotier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alister Leto
Admin
avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 27/02/2015
Localisation : Lordaeron

MessageSujet: Le fagotier   Jeu 15 Juin - 21:30

Le fagotier

L'homme sortait du village comme tout les jours ,fagotier de son état ,même si il ne ressemblait en rien à un vieillard drapé de vieilles nippes . Il n’était pas très grand mais avait un joli minois selon les lavandières . Mortimer vivait à Domont ,dans la splendide forêt des Pins Argentés ,si vous voulez mon avis , c't'une forêt où on peut pas faire trois mètres sans qu'un loup veuille nous bouffer le lard mais je diverge , je disais donc : Tout les jours il allait dans les bois chercher des branchages ni trop humide ,ni trop vieux , tout un art comme disait son père ,dont l'âge vénérable de 58 ans le hissait dans les canons humains , dire qu'il avait passer 56 ans à fagoter ! Mais je digresse … Il allait donc fagoter dans les bois, il s'égara dans ses pensées entre les menues arbrisseaux de la lisière..il avait plut il y a quelques jours ,un temps de gilnéen pas pour déplaire à l'envahisseur ,d'autant plus qu'ils avaient reçus le ravitaillement de Whisky y a quatre jours .Salauds d'envahisseur … Ils se disaient des alliés ,des frères d'armes ,des Lordaeronnais étaient morts pour aider Gilnéas , l'Alliance ! Nous étions des membres de l'Alliance ! Comme ces foutus elfes loin au delà des mers ,de ces ours bipèdes ,de ces créatures à corne de chèvre ! Mais nous on nous avaient traité de traîtres ,de fanatiques; des gens venues de Hurlevent,de Sarnadus ou de Forgefer nous avaient inspecté comme du bétail … Les gilnéens sous les ordres de cette raclure du nom de Lockshanks avaient piller les maisons ,foutus le feu à Comté-Noir et la semaine dernière... Sur le parvis de Fenris... La caisse avec les têtes des prisonniers d'Comté ! Ce ramassis d'baiseurs de moutons le payera !
Il manqua de trébucher sur une racine et regarda autour de lui ,tiré de ses pensées , il était quasiment arrivé au but ,il rechercha la pierre avec l'orchis bleuâtre qui poussait par dessus ,fit dix pas et arriva près du minuscule trou de mine presque effondré et pénétra dedans presque accroupi .
Le tunnel devait faire vingts mètres de long et l'on ne devait s'éclairer qu'avec les quelques rayons de soleil qui perçait à l'embrasure . Il toqua à la porte en bois situé tout en bout et dit de sa voix enrouée par l'humidité :
 « Le gerfaut est dans sa cage ,il attend patiemment que le chasseur ouvre la porte pour qu'il se jette sur le chien , l'ours rôde dans les montagnes lointaines ,le renard l'a suivit . Tous connaissent la meute ,aucun ne crie ,mais tous se vengent .
La porte s'ouvrit et quelqu'un dit :
-Bienvenue à la réunion Mortimer .
-Salut Marc ,dit l’intéressé en entrant dans la pièce ,ancien loge de contremaître en vieux bois posé contre la roche et la terre .
Une dizaine de personne se tenait là ,hommes ,femmes ainsi qu’un worgen au poitrail couvert de tatouages .Des fermiers ,des commerçants ,des artisans ,des soldats , tous ici pour la même chose : Dire les dures vérités .
« Bien je déclare donc la réunion ouverte ,énonça un homme portant un vieil uniforme de conseiller ,il le portait lorsque les réprouvés avaient détruit la ville de Hautebrande... L'époque où il était fonctionnaire de l'Alliance ,qu'il croyait encore aux valeurs de l’étendard au Lion qui avait tendu la mains aux derniers Lordaeronnais , Pour aujourd'hui nous parlerons des rapports et des initiatives ainsi que des taches à effectuer .Pour commencer les rapports !
-Du coté de Cime de l'Espoir les troupes de l'alliance ne font pas trop de bavures ,le gradé vient de Forgefer ,bourrus comme tout nain qui se respecte mais au moins il nous traite comme des gens normaux ,scanda une femme qui semblait se cacher sous son haut de forme défraîchis .
-A Fenris une des barges a« accidentellement »coulé en pleine traversée du lac;elle transportait un de nos amis « patriote »qui bouffe maintenant la vase au fond du lac avec sa marchandise , ainsi qu'un soldat qui n'aurait pas du porter autant de maille... Les deux autres se sont agrippés comme Terry le batelier à un des rondins qui servaient à faire contrepoids . Le gradé a fait un rapport sur l'accident et c'est classé .
-Du coté de Vilmosque ,Posont et Noirmont ,rien de significatif ,mais on a désormais autant de gilnéens que de soldats de l'alliance à Noirmont .
-Pour chez moi ,dit Mortimer , on a bien un convois retardé d'une semaine mais l'essieu cassé c'est un vrai accident pour le coup .
-Et à comté Noir rien du tout ,dit un pauvre bougre entre les éclats de rires de toute l'assemblée .
L'atmosphère se fit glaciale quand une quinte de toux coupa net les rires ,un homme se leva ,sinistre et pâle , et tendit un épais vélin au conseiller .
-J'ai consigné le rapport sur Lordon dans ce dossier ,il traite des « patriotes » qui sont-ils ,que font-ils … les mesures je vous laisse prendre les prendre , ainsi que des différents mouvements de troupes des gilnéens , je passerais le reste , vous savez lire .
-Merci bien » ,dit le conseiller ,peu rassuré .
La discussion continua un moment : quelles décisions prendre , où mener des opérations , faire en sorte que dans un jour ,un mois ,un an nous soyons toujours là . Les gilnéens avaient réquisitionné les chevaux ,saisit tout ce qui pourrait servir pour armer une troupe .On devait maintenant verser la moitié des récoltes pour l'effort de guerre ,où qu'il était ça on se posait la question , l'une des personnes présentes plaisanta même en disant que dans la Horde on les aurait traité moins mal .
Mais les avis étaient les même dans l'ensemble : Une révolte serait réprimée dans le sang et la plus abjecte des légalités , pour l'instant il fallait continuer des petits coups en douce , le regard des gilnéens étant tourné vers les montagnes altéranes où un seigneur semblait désireux de se mettre à dos les clebs . Rien que la personne qui avait marqué « L'Alliance oublie ses morts » avait eu l'effet d'une bombe . Le worgen lui était l'envoyé de la meute de Vitale ;ils vivaient désormais dans les bois et l'art de vivre comme les loups faisaient d'eux des quasi-alliés dans la noble cause de briser les roubignoles des Gilnéens . Vers la fin ,tous jurèrent le serment et repartir . Mortimer prit le paquet de fagots qu'il avait préparé sept jours durant afin de ne pas avoir le dos droit et les mains vides en revenant de la réunion ; il retraversa la forêt en sens inverse , saluant au passages les hôtes à plumes ,à crocs ,à cornes et à bois de ces lieux ,puis arriva à l'entrée du village où deux soldats gilnéens jouaient à la bataille tirassienne sur un baril vide , il les salua ,s'assit près du puits et commença sa vieille rengaine : Fagots ! Fagots secs ! La pièce de cuivre le fagot ! Les cheminées ne brûleront pas seules !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lordaeronnais.forumactif.org
 
Le fagotier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des Francs-tireurs de Lordaeron :: La Bibliothèque (rp) :: Récits et chroniques-
Sauter vers: